LA VALEUR – Numéro 20: Pourquoi nous conduisons ce que nous conduisons

Bienvenue au Canadian Black Book – La valeur. Notre objectif est de fournir à nos clients et à nos partenaires des nouvelles, une mise à jour des événements, de nouvelles initiatives et l’opinion de la source de confiance du Canada pour les valeurs des véhicules et les perspectives automobiles. Vous trouverez ce qui suit dans ce numéro :

____________________________________________________________________________
Par: Brian Murphy

Chaque année chez Canadian Black Book (CBB), notre équipe conduit plus de cent cinquante véhicules parmi le vaste assortiment de véhicules neufs offerts sur le marché canadien. C’est presque la moitié de tous les nouveaux modèles en vente dans ce pays. Nous couvrons les voitures, les camions, les VUS et certains véhicules utilitaires légers. Donnez-nous deux ans et nous aurons conduit au moins un exemplaire de chaque nouveau véhicule disponible à la vente dans le Grand Nord. Autant que nous le sachions, il n’y a personne dans l’industrie automobile au Canada qui conduit autant de véhicules que notre équipe CBB. Certes, il arrive parfois que nous n’ayons pas le temps de prendre le volant, mais nous avons à peu près tout couvert. Alors pourquoi investissons-nous autant de temps à essayer tous ces volants différents? C’est pour bien faire notre travail.

Photo by ARAS Imaging (www.arasimaging.com)

Le temps de conduite est consacré à générer des évaluations de première main des nombreux produits offerts sur le marché. Nous devons nous tenir au courant de tous les produits, de leur prix, de leur fonctionnalités et de leurs caractéristiques. Certes, c’est l’un des aspects les plus agréables de ce que nous faisons. Par contre, cela met en cause bien plus que le doux parfum d’une voiture neuve.

Notre activité principale est axée sur la prévision des valeurs résiduelles pour la location et la publication d’un guide des valeurs des véhicules en gros telles qu’elles existent actuellement. Il nous arrive aussi de travailler sur des « projets spéciaux » avec un constructeur automobile pour un modèle futuriste et ultra-secret, encore loin dans la chaîne de production. Il n’est pas inhabituel pour nous de voir un véhicule près d’un an avant qu’il ne soit présenté à une exposition automobile, mais c’est là tout ce que nous pouvons dire à ce sujet. Notre connaissance directe de l’offre de véhicules et de la compétitivité de chacun dans son segment respectif est essentielle pour nous permettre de faire notre travail. Cela fait aussi de nous des consultants très utiles pour nos clients sur les questions relatives aux produits.

En allant plus loin, nous nous efforçons de bien comprendre si un modèle donné, surtout s’il s’agit d’un tout nouveau produit ou d’un véhicule considérablement amélioré, est concurrentiel. Si un véhicule donné au moment de son lancement n’est pas compétitif sur le marché, nous croyons que cela affectera négativement sa valeur résiduelle lorsque le véhicule sera remis en vente dans 3 à 4 ans comme véhicule hors location. Par compétitif, nous entendons la manière dont il s’intègre aux fonctionnalités et au contenu par rapport à ses concurrents. Un véhicule moins compétitif aura probablement besoin de plus d’incitatifs et sera moins attrayant lorsqu’il s’agira de le remettre en état et de le vendre sur le marché de l’occasion. Bien sûr, les véhicules, contrairement aux grands vins, prennent rarement de la valeur au fil du temps, certaines voitures de collection mises à part.

L’évaluation du design extérieur et intérieur fait certainement partie de notre estimation. C’est, bien sûr, très subjectif. Je crois par contre que si toute notre équipe aime ou non un design particulier, c’est une indication de la vision du marché à l’égard de ce modèle. Lorsque nous étudions l’intérieur, nous sommes très conscients de la qualité des matériaux utilisés, de la taille de l’écran associé au système d’infodivertissement et de l’intégration du système d’infodivertissement aux fonctions du véhicule et aux appareils portables, pour ne citer que quelques exemples. Le soutien d’AppleCar ou d’Android Auto est incontournable pour notre équipe. Lorsque ces véhicules reviendront sur le marché en tant qu’unités d’occasion, le marché déduira une certaine valeur pour un tel manque de soutien des appareils portatifs.

Comprendre des fonctionnalités totalement nouvelles est aussi une raison clé de notre enthousiasme incessant pour étudier de nouveaux produits. Comme vous l’avez peut-être remarqué, les fabricants lancent de nouvelles fonctionnalités à un rythme rapide. Il semble que chaque marque ait un nouveau gadget logiciel pour la sécurité, le confort, la commodité et ainsi de suite. Beaucoup de ces caractéristiques sont certes intéressantes et utiles, mais comment vont-elles vieillir? Comme vous pouvez vous y attendre, certaines caractéristiques peuvent rapidement perdre leur popularité au point où elles ne vaudront plus grand-chose, ou même rien du tout dans 5 ans. C’est un peu comme les tendances de l’électronique grand public. Si vous achetez le plus récent téléviseur à écran plat haute technologie, il est certain que dans 5 ans, vous pourrez probablement acheter un téléviseur plus grand pour une fraction du prix. La télé vieillit mieux que les voitures, non?

Un facteur que nous notons presque chaque fois, c’est que beaucoup de nouvelles fonctionnalités ne sont pas du tout intuitives. Pour les détaillants, cela souligne l’importance de prévoir suffisamment de temps pour effectuer une livraison en règle du véhicule, car il s’agit peut-être d’une deuxième livraison de suivi. Nous sortons certainement le manuel du propriétaire plusieurs fois pour essayer de comprendre ce que le bouton fait réellement. Comment éteindre automatiquement les feux de route? Je ne sais toujours pas. Ils ne fonctionnent certainement pas très bien sur une voiture que j’ai conduite récemment. Au tournant de chaque coin de rue, les feux de route s’allumaient, au plus grand plaisir des piétons.

Conduire 150 véhicules par an, c’est beaucoup. Pour être juste, le nombre réel est un peu plus élevé. Je n’ai pas compté les véhicules dans lesquels nous ne faisons qu’un bref trajet, mais les constructeurs nous fournissent souvent un véhicule compétitif à conduire, ce qui augmente un peu le nombre réel.

Un effet secondaire à déplorer de tous nos essais de véhicules… au bureau, nos voisins pensent que nous sommes des voleurs de voitures, mais rien n’est plus faux. Monsieur l’agent, laissez-nous vous expliquer! C’est pourquoi nous conduisons ce que nous conduisons, pour mieux comprendre le marché et être de meilleurs conseillers pour nos précieux clients.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *