LA VALEUR – Numéro 18: Canadian Black Book investit pour connaître le comportement en ligne touchant l’industrie automobile

Bienvenue au Canadian Black Book – La valeur. Notre objectif est de fournir à nos clients et à nos partenaires des nouvelles, une mise à jour des événements, de nouvelles initiatives et l’opinion de la source de confiance du Canada pour les valeurs des véhicules et les perspectives automobiles. Vous trouverez ce qui suit dans ce numéro :

____________________________________________________________________________
Par : Cole Reiken, vice-président, Stratégie numérique et gestion des produits

L’idée que les acheteurs d’automobiles se connectent en ligne avant d’acheter une voiture n’a rien de nouveau. Bien qu’un phénomène en croissance rapide, tous groupes d’âge confondus. Les acheteurs de véhicules font toutes sortes de recherches en ligne, qu’il s’agisse de revues, d’incitatifs, de prix, d’options ou autres. Canadian Black Book a investi pour connaître les habitudes de consommation et de la dépendance à l’égard de la recherche en ligne, en particulier avant d’entrer chez le concessionnaire, et dans la façon dont elle peut attirer les passants dans la salle d’exposition.

En avril 2019, Canadian Black Book s’est associé avec Freckle, une entreprise de données de premier plan spécialisée dans la mesure des médias, afin de mesurer comment Canadianblackbook.com encourage les clients à visiter physiquement les concessions automobiles canadiennes.

La méthode unique de Freckle pour suivre l’achalandage sur le Web converti en achalandage physique dans les concessions a révélé que l’une des dernières choses que les consommateurs font avant d’entrer chez le concessionnaire c’est la recherche d’une valeur de reprise. Avec 150 000 à 200 000 consultations de valeurs par mois sur Canadianblackbook.com, de la part des acheteurs de voitures du marché, la taille de l’échantillon est considérable.

L’étude montre que Canadianblackbook.com est à l’origine de milliers de visites chez les concessionnaires, soit un taux d’attribution de 0,334 %, soit le double du taux de référence de l’industrie automobile canadienne.

La recherche Freckle sur l’achalandage du site Web Canadianblackbook.com a montré que le site Web récemment remanié est un moteur important de l’achalandage physique dans les concessions canadiennes. L’étude a montré que l’achalandage sur le site Web de Canadianblackbook.com s’est transformé en visites réelles chez les concessionnaires en seulement quatre jours en moyenne.

Ce résultat suggère que la recherche de la valeur est l’une des dernières étapes de l’achat en ligne d’une voiture. Freckle a constaté que les « pages d’évaluation » sur le site sont en fait les plus performantes pour favoriser les visites physiques chez les concessionnaires.

Selon une étude menée plus tôt cette année par Ipsos pour Canadian Black Book, 60 % des Canadiens qui magasinent pour une voiture au Canada utilisent en premier lieu des calculatrices d’échange en ligne pour connaître la valeur des véhicules. Les calculateurs d’évaluation en ligne ont été choisis 20 % plus souvent que les sites Web de concessionnaires, soit près du double de ceux des sites de petites annonces en ligne, et beaucoup plus souvent que les revues, les médias sociaux ou les forums. 71 % des acheteurs d’automobiles au Canada connaissent les outils d’évaluation en ligne gratuits de Canadian Black Book, tandis que plus d’un tiers ont déjà utilisé la calculatrice de valeur de reprise Canadianblackbook.com. La recherche montre que 35 % des acheteurs canadiens d’automobiles ont également utilisé les listes Canadian Black Book pour acheter des véhicules.

Au premier trimestre de 2019, M. Freckle a mené une étude plus vaste sur le secteur canadien de l’automobile axée sur les consommateurs canadiens et le processus d’achat d’automobiles. Parmi les résultats, l’étude a révélé que les acheteurs d’automobiles passaient 60 % de leur temps à faire des recherches en ligne sur l’achat d’un véhicule, soit en moyenne 14 heures et demie. À l’autre extrémité du spectre, cette étude suggère également que seulement 18 % sont incités à visiter le concessionnaire par les promotions traditionnelles. L’Étude sur le secteur canadien de l’automobile fait ressortir un certain nombre de constatations très intéressantes, dont bon nombre illustrent un parcours changeant dans l’expérience d’achat et de vente de véhicules.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *